Un nouvel assassinat qui doit nous interpeller


Samedi 25 Juin 2022

Des bourreaux viennent d’appliquer une nouvelle sentence de mort, Un entrepreneur de Prupia a été exécuté. Combien faudra-t-il de mises à mort pour que pouvoir régalien et classe politique insulaire prennent leurs responsabilités dans le combat contre la mafia ?
Notre collectif n’aura de cesse d’affirmer que cette lutte est prioritaire car il ne pourra y avoir d’institutions et de réformes vertueuses dans un contexte où des bandes mafieuses font la loi, dans tous les domaines, y compris électoraux parfois.
C’est pour alerter toutes les autorités que nous avons demandé des réunions de travail au Préfet de Corse et au Président de l’Exécutif. Nous attendons toujours leur réponses pour leur proposer des actions concrètes afin d’agir au service de la respiration citoyenne de notre île. Nous nous adresserons aussi à tous les députés de Corse pour qu’ils agissent également. En particulier pour aboutir à par la création d’un délit d’association mafieuse qui permettra de déstabiliser réellement, sur un plan financier, ces nombreuses bandes mafieuses qui dictent leurs lois.



"Un omu hè cascatu" réaction de Jean- François Bernardini

Un homme assassiné

 

Un homme est tombé, et ça rend triste la terre,ça afflige la Corse

Ca menace la Corse, ça devrait nous mettre en colère .

Oui la société entière est concernée par ces actes

C’ est notre communauté humaine qui est profondément blessée, menacée, interpelée.

 

Quand le pouvoir de ‘l’ ombre, quand la maffia nous dit,

« tournez les yeux, circulez , il n’ y a rien à voir… »

nous sommes déjà sous la coupe de son pouvoir .

 

Et toi de quoi tu te mêles ?

 

Je me mêle de la vie , je me mêle de la paix, de la justice et de l’avenir .

Je me mêle de la mort à nos portes.

Je me mêle de la vérité qui nous manque.

 

Cela fait des décennies que ces faits nous ravagent, 

que nous recevons un coup de plus pour nous faire taire , nous mettre par terre . 

Qu’est ce que cela éteint en nous chaque fois ?

 

Est ce que nous sommes condamnés à rester bouche bée, « intimuriti,spaventati, zitti è spapersi ». 

 

Indignés sans bouger Jusqu’à quand, ?

 

Oui, on peut les victoires, 

Oui on peut les maxi-procès, les repentis, les lois , 

Oui on peut démasquer les ombres, les tireurs de ficelle, 

Oui on peut s’insurger contre les compagnonnages du crime , les experts de la mort .

Oui on peut la lumière, un « palmu di nettu » ,pour que cesse cette « machine de mort » qui défigure et menace la Corse

 

Pisemuci inseme .

Levons-nous, ensemble .





Nouveau commentaire :