Solidaires contre l'emprise mafieuse


Mercredi 16 Septembre 2020

Une dizaine d’organisations appartenant à la coordination Terra avaient souhaité " bénéficier de l’expertise du Cullettivu Maffia No’, a Vita Iè sur l’emprise mafieuse qui gagne du terrain dans l’île ».

Les responsables de ces associations ont en effet constaté l’influence d’intérêts mafieux, en particulier dans les domaines de l’environnement et de la santé, et souhaité exprimer leur volonté d’un travail en commun pour y faire face.


Aiacciu, siège de la Ligue corse contre le Cancer,le 16 septembre 2020
Aiacciu, siège de la Ligue corse contre le Cancer,le 16 septembre 2020

 

Représentant le Cullettivu, Léo Battesti s’est déclaré « heureux et fiers d’être aux cotés de bénévoles qui constituent bien souvent le seul rempart face à de puissantes entreprises prédatrices sacrifiant l’intérêt collectif ».

Il a été convenu de renforcer les synergies, de tisser un réseau d’informations, et d’envisager des actions communes à un moment où l’Etat n'assume pas ses prérogatives régaliennes  et  où les mouvements politiques de l’île se taisent, résignés voire complaisants.
Les intérêts collectifs sont donc sacrifiés, la situation ne cesse de s'aggraver. Il faut donc renforcer l’investissement de la société civile et susciter, sur le terrain, des mobilisations citoyennes.

 

 

Ont participé à cette réunion :

 

Ligue contre le Cancer : Sauveur Merlinghi, Nicole Spinosi - A Sentinella : Ghislaine Fabri, Dominique Lafranchi, Philippe Maire - Zeru Frazu : Colette Castagholli, Philippe Ottavi, Renée Labadie- Global Earth Keeper : Laurence Constantin - Le Garde : Muriel Secondy, Dominique Renucci - U Levante : Yves Pages, Jean Arrighi - Maffia No’, a vita Iè : Léo Battesti.






Nouveau commentaire :